::Forum::
[25 novemb... [4 novembr... [11 novemb... Tirages vo... Applicatio... Heets coll... [14 octobr... [23 septem... GP Bikes... [9 septemb... Premier Re... [26 ao&uci... Les lundis... [8 juillet... [17 juin] ... [3 juin] Z... Qu'ils ess... bug gpl... [13 mai] M... [22 avril]...
::Pub::
Hit-Parade.com
Anegocier.com
SoftBB
Get Firefox!
::Stat::
::Visites::
Total: 519128
Today: 56
Max: 642
::Dijon 67: gaz à tous les étages!::
Le petit circuit tortueux et vallonné de Dijon-Prenois accueillait cette 9ième manche du championnat LBGPL et on peut dire que ce fut mouvementé de bout en bout.

Après des essais perturbés et raccourcis par un problème de serveur, on retrouvait presque toutes les monoplaces chauffées à blanc sur la grille. Au passage, le team Gubics avait failli perdre deux de ses pilotes, si Fred parviendra à rejoindre la piste après avoir été bloqué de longues minutes à l’entrée du parc fermé par des policiers peu compréhensifs, Vincent a du passer sa course au frais dans un panier à salade, dommage pour Vinc’.

Aux essais, le ton est donné par les pilotes vedettes des Pieds Nickelés, Joël et Hervé, qui se classent 1er et 3ième, avec Fred en Cooper entre les deux. Derrière suivent très proches l’un de l’autre Arnaud, Bertrand, Jan, JF, François et Olivier.

Dès le départ, les trois leaders vont prendre le large dans un ordre qui ne changera pas et sur un rythme que les autres ne pourront pas suivre. Mais derrière, la bagarre va faire rage de nombreux tours, particulièrement entre Arnaud, Jan et JF. Bertrand aurait pu en profiter pour tenir sa très bonne 4ième position mais il commettra une erreur en montant sur les violents vibreurs et perdra beaucoup de temps en réparation.
Derrière ce deuxième groupe, Olivier et François vont s’amuser entre eux sur le toboggan dijonnais.

Pendant près de la moitié de la course, on assiste entre Arnaud, Jan et JF, sur 3 châssis différents, à une empoignade digne des grands jours. JF sur Ferrari va longtemps rester devant et fera tout pour contenir les assauts de ses poursuivants, en fermant les portes parfois à la limite de la régularité et en tentant de gagner du temps grâce à la rivalité des deux autres, sur Lotus et Brabham. Mais la pression était trop forte et le pilotage trop nerveux a fait souffrir la Ferrari : Arnaud passera tout d’abord suite à un tête-à-queue de JF dans la Parabolique. Immédiatement le pilote Lotus va creuser l’écart.
Ensuite, après plusieurs tentatives, sur des freinages à la limite et dans les nuages de gomme brûlée, avec des détours dans la poussière et des bonds par-dessus les vibreurs, Jan prendra également le dessus sur JF, jusqu’au drapeau à damier.

Devant, les leaders ont fait leur petit bonhomme de chemin, alignant des tours ultra-rapides mais sans vraiment se disputer pour leur position. Joël gagne donc la manche devant Fred et signe en passant le meilleur tour en course, à 3 centièmes seulement devant Fred qui a vraiment fait des miracles avec sa petite Cooper. Suit Hervé, régulier et rapide comme à son habitude, qui n’a connu aucun problème. Viennent ensuite Arnaud, qui a fait preuve de maîtrise et de calme sur sa Lotus, Jan, très bon et très incisif avec sa Brabham, JF, sans doute trop nerveux en début de course et qui finit sur les jantes après plusieurs petits tête-à-queue, Bertrand qui a commis plusieurs erreurs malgré un début de course superbe de vélocité. Olivier et François ferment la marche après une course sage et réfléchie, sans doute parce qu’ils n’avaient eu beaucoup de temps pour appréhender parfaitement les pièges multiples du tracé. Cela leur vaudra comme aux autres un pot de 15 litres de moutarde premier choix à l’arrivée !

On aura une pensée émue pour Vincent qui a été privé de départ ce soir à cause du zèle de la police française, et pour tous les autres pilotes qui se sont perdus sur les petites routes vers Dijon et dont on attend avec impatience des nouvelles. Ho, je viens de recevoir des informations depuis le Kazakhstan, problème de GPS sans doute…
Aucune excuse pour la prochaine manche qui se courra au Mans, sur le tracé Bugatti : les bolides impatients retrouveront le chemin tout seuls vers cette Mecque du sport moteur, laissez-vous guider !

A dans 15 jours !

Nouvelle écrite par: Jieffe le 13-05-2005 22:15


::Commentaires::
il n'y pas de commentaires pour cette news
Créé par Copay Sébastien. Copyright www.lbgpl.be 2006